Mémoires de Chine

chine2010

Je me souviendrai toujours de ma première entrée en Chine. Nous avions voyagé en train de nuit pour arriver à l’aube à Lao Cai, à la frontière sino-vietnamienne. Il pleuvait des chiens et des chats. Les xe-om (moto-taxi) nous avaient déposés près du poste frontière, qui était désert et fermé car trop tôt. Nous avons trouvé un petit resto pas loin, le phô était très bon.

Finalement, le poste s’ouvrit ; il y avait deux files : touristes et autochtones qui, eux étaient prioritaires (business oblige). Dehors une longue file de carrioles chargées à bloc patientait calmement sur le pont qui sépare le Vietnam de la Chine.

Coté chinois, le douanier peu accorte me reprocha de ne pas savoir dire bonjour en chinois par un « ni hao » peu amène. Ma réponse (« pov’ con ») ne le convainquit pas : il m’interrogea longtemps sur un livre dans ma valise : « Les 3 Royaumes ».  J’aurais voulu lui expliquer qu’il s’agissait d’un chef d’oeuvre de la littérature chinoise, le classique des classiques, que TOUT asiatique se doit d’avoir lu ; mais je renonçai devant son air ignare.

Le plus cocasse est que j’avais également le livre « Mémoires de Chine », interdit en Chine car c’est une suite de témoignages acerbes et émouvants sur la vie éprouvante des chinois durant la Libération et la Révolution culturelle (30 millions de morts). Visiblement ce pauvre douanier devait ignorer l’histoire de son pays.

VN:R_N [1.9.22_1171]
Evaluer cet article :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!